Equipe de France: la tentation William Saliba

Peut-il espérer bousculer la hiérarchie ? A 23 ans, William Saliba sort d’une magnifique saison à Arsenal (50 matchs toutes compétitions confondues) et attaque l’Euro en Allemagne (14 juin-14 juillet) avec l’ambition de se faire une place dans le onze de départ de Didier Deschamps. Que ce soit à l’entraînement ou lors des matchs amicaux, il a marqué des points en se montrant très performant depuis le début du rassemblement de l’équipe de France, comme l’a prouvé sa solide prestation dimanche face au Canada (0-0).

Dans le groupe, le taulier des Gunners est perçu comme un joueur qui monte en puissance. La concurrence est toutefois rude dans l’axe défensif avec notamment deux joueurs qui se connaissent très bien, Dayot Upamecano et Ibrahima Konaté, qui ont évolué ensemble à Leipzig, même si ces derniers ont eu un peu moins de temps de jeu en club en fin de saison. Les défenseurs du Bayern Munich et de Liverpool restent des joueurs appréciés par Deschamps, et ils ont déjà prouvé leur valeur en sélection.

Deschamps le tient en haute estime

Face à la montée en puissance de Saliba, le staff réfléchit à lui donner sa chance comme titulaire. Dès le 17 juin pour l’entrée en lice face à l’Autriche à Düsseldorf (21h) ? Si ce n’est pas le cas, il devrait avoir plus de temps de jeu que lors du Mondial 2022 au Qatar où il avait découvert une grande compétition au sein des Bleus. Il avait alors dû se contenter d’une seule apparition, lors de la défaite en phase de groupes contre la Tunisie (1-0).

Devenu l’une des références à son poste en Premier League et grand artisan de la belle saison réussie par Arsenal, qui a lutté jusqu’au bout pour le titre avec Manchester City, Saliba a encore passé un cap ces derniers mois. En mars, Deschamps, qui l’apprécie, avait pourtant semblé lui adresser une petite pique en conférence de presse : "Il fait une bonne saison. Je le vois alterner des choses qui me plaisent un peu moins aussi, mais il est là et il est appelé régulièrement. J’ai conscience de ne pas l’avoir mis dans les meilleures conditions, dans des matchs avec beaucoup de changements."

Derrière ce discours, Deschamps tient en haute estime l’ancien Marseillais et peu de doute sur ses qualités, notamment à la relance.

Article original publié sur RMC Sport