Équateur: treize détenus tués lors d'affrontements dans une prison

Treize détenus et deux autres ont été blessés, lundi 18 juillet, lors d'affrontements dans une prison en Équateur, un épisode qualifié de « barbarie » par les autorités et récurrent dans ce pays sud-américain.

Le SNAI, l'organisme public chargé des prisons, indique avoir repris le contrôle de la prison de Bellavista dans la province de Santo Domingo de los Tsachilas, à environ 80 km à l'ouest de Quito.

Le SNAI ajoute avoir « repris le contrôle » de cette prison, « avec le soutien de la police et de l'armée ».

Le bureau du procureur a indiqué à son tour qu'il « procède à l'enlèvement des cadavres » et enquête dans cette prison.

Le ministre de l'Intérieur, Patricio Carrillo, a précisé lors d'une conférence de presse que « la plupart » des victimes étaient de nationalité vénézuélienne.

Certains journalistes et médias ont avancé que la confrontation entre prisonniers avait eu comme résultat des corps décapités et démembrés, comme cela s'est produit dans d'autres massacres à l'intérieur de diverses prisons équatoriennes depuis 2021, avec près de 400 morts.

Patricio Carrillo a déclaré que « cet acte de barbarie, de fait très primitif, démontre le profil psychologique de nombreuses personnes qui sont là où qui ont au moins été impliquées dans ce type d'incident ».

Il a ajouté que treize corps avaient été emmenés, qu'une « inspection totale » du centre pénitencier était en cours et qu'il était « assez probable » que d'autres cadavres soient découverts.

(Avec AFP)


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles