EPISODE 1 - Les travailleurs du bonheur : rencontre avec un éboueur parisien

"On a tout, c'est parfait, on peut aller s'adonner à la propreté", sourit Ludovic. Il est éboueur de la ville de Paris depuis cinq ans et côtoie chaque jour ses habitants. "Allez-y, je vous en prie", dit-il avec courtoisie à un passant. "Cela arrive souvent qu'on vienne nous voir pour nous demander les rues, on est des vrais GPS ambulants", s'amuse-t-il.

Une promenade de santé

Lorsqu'il arpente les rues, Ludovic sifflote et chante parfois ses airs préférés. Il marche en moyenne treize à quatorze kilomètres par jour, une véritable activité physique dont il ne se plaint pas. Ces longues distances ne l'empêchent pas "de garder son petit bidon", rit-il.

Il arrive quand on est éboueur de faire de belles trouvailles. "Un collègue a trouvé une Rolex et un billet de cent euros", détaille-t-il, "ils l'ont sortie de boîte et voilà".

Du coeur à l'ouvrage

Quand il voit une incivilité, il ne peut se retenir de faire une remarque et s'agace. Il se dirige dans la foulée vers des militaires qui mangent un peu plus loin et leur lance avec un grand sourire. "N'hésitez pas à bien jeter les emballages à la poubelle messieurs".

>> À ÉCOUTER - TikTok : l'engagement d'un éboueur parisien pour l'écologie

Rien ne perturbe toutefois la bonne humeur de Ludovic, pourtant triste de nous quitter. "Merci encore de vous intéresser à nous", soupire-t-il, "je vous offre la Rolex avec grand plaisir" s'exclame-t-il avant de repartir, tranquillement, nettoyer les rues de Paris.

...
Lire la suite sur Europe1