Epiphanie : tous les secrets de la fameuse galette comtoise

La galette comtoise est la reine de Besançon (Doubs). Mercredi 6 janvier, jour de l'Epiphanie, elle était dans toutes les vitrines et attirait tous les regards. Entre elle et la galette frangipane, les consommateurs n'ont aucune hésitation : tout le monde préfère la galette comtoise. Cette galette est un incontournable pour Christophe Fleury, pâtissier. Il la confectionne depuis toujours et, pour la réussir, pas question de lésiner sur le beurre. Plus légère que la pâte feuilletée ou la frangipane "C'est assez riche comme brioche. C'est ce qui fait qu'elle est bonne", sourit le pâtissier. Pour garnir la galette, il faut mélanger une crème pâtissière à la vanille et une pâte à choux sucrée et parfumée à la fleur d'oranger. C'est une galette crémeuse, tendre, plus légère que de la pâte feuilletée ou de la frangipane. Cette recette est également moins compliquée que d'autres : pas besoin de feuilletage mais seulement d'une base de brioche fine.