A Epinay-sur-Seine, une fontaine sèche a métamorphosé un espace « anxiogène » en lieu « convivial et vivant »

DR

INITIATIVE - Grâce à la création il y a quelques années d’une fontaine sèche, repérée pour son exemplarité par la Fédération française des trucs qui marchent, Epinay-sur-Seine a retrouvé un cœur de ville, un lieu de convivialité « qui s’autosuffit »

Et au milieu coule une… fontaine ! Bienvenue à Epinay-sur-Seine, charmante cité de 57.000 âmes, en plein cœur de la Seine-Saint-Denis… On laisse le reste du pitch à Stéphane Plazza et on file au milieu des tours pour découvrir la place René-Clair et sa fontaine sèche. « On dit sèche mais en fait, c’est mouillé ! », glisse dans un rire, Eugénie Ponthier, adjointe au maire, déléguée à l’écologie urbaine.

En fait, cette dénomination est due à l’architecture même du lieu : « contrairement à la fontaine Bartholdi sur la place des Terreaux à Lyon par exemple, la nôtre à Epinay n’a pas de structure. Quand on coupe l’eau l’hiver, elle devient un espace public utilisable, sans structure apparente. »

« C’est un lieu convivial, vivant, qui s’autosuffit »

A Epinay-sur-Seine, Eugénie Ponthier raconte l’histoire de cette nouvelle centralité de la ville : « c’est comme dans le Sud, sur une place de village à côté de l’Eglise. Sauf qu’on est entourés de tours de béton. » Avant la fontaine sèche, la place René-Clair était un espace « anxiogène, traversé par les voitures ». Aujourd’hui, le marché vétuste a laissé la place à une médiathè(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Nice : « Montrer que c’est possible autour de moi »... Yazir, 20 ans, est l'un des premiers agents écocitoyens
Toulouse : Faut-il vraiment démolir les célèbres barres Candilis du Mirail ?
Villepinte : Un plan massif de plus de 130 millions d’euros pour réhabiliter le Parc de la Noue