Epidémie d'Ebola : l'OMS ne déclare pas l'alerte sanitaire mondiale

franceinfo avec AFP
Selon l'Organisation mondiale de la santé, l'épidémie d'Ebola constitue une "urgence pour la RDC et la région", mais il ne s'agit pas d'"une urgence de santé publique de portée internationale".

Un risque de propagation internationale encore "faible". L'épidémie d'Ebola en RDC, et qui s'est étendue dans l'Ouganda voisin, ne constitue pas une "urgence" sanitaire mondiale, a déclaré l'Organisation mondiale de la santé (OMS), vendredi 14 juin. L'épidémie d'Ebola constitue une "urgence pour la RDC et la région", mais il ne s'agit pas d'"une urgence de santé publique de portée internationale". "Elle ne constitue pas une menace pour la santé mondiale", a déclaré le directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, depuis la RDC.

"A un moment où l'épidémie est un événement extraordinaire, avec un risque de propagation internationale, la réponse en cours ne serait pas améliorée par des recommandations temporaires comme celles du règlement sanitaire" de l'OMS, a détaillé le président de son comité d'urgence, Preben Aavitsland. Il a en revanche relevé le manque de soutien financier international, estimant que cela "peut retarder l'éradication effective" de l'épidémie. L'OMS a dû "réduire une partie de son travail de préparation dans certains pays voisins en raison du manque de fonds", a-t-il insisté.

Premières victimes en Ouganda

L'Ouganda s'était placé en état d'alerte dès le début de l'épidémie dans l'est de la RDC, en août 2018. Plus de 2 100 cas d'Ebola ont été enregistrés dans les provinces du Nord-Kivu et d'Ituri, et 1 411 de ces malades sont morts.

En Ouganda, le virus Ebola a fait cette (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi