Epidémie de coronavirus : "On est prêt à faire face à une situation qui se tendrait beaucoup plus"

franceinfo

Le président de la Fédération hospitalière de France, Frédéric Valletoux, a estimé jeudi 27 février sur franceinfo que face à l'épidémie de coronavirus Covid-19, la réaction des autorités françaises était "adaptée" et que l'appareil hospitalier français était "prêt à faire face à une situation plus tendue qu'elle ne l'est aujourd'hui, et ce à travers tout le territoire".

>> Suivez l'évolution de l'épidémie de coronavirus dans notre direct

"On cherche le patient zéro. On peut imaginer des choses, simplement, on voit aussi qu'on a une réaction adaptée des autorités françaises et on a surtout un appareil hospitalier qui est prêt à faire face à une situation plus tendue qu'elle ne l'est aujourd'hui, et cela à travers tout le territoire", a expliqué Frédéric Valletoux, qui a rappelé que des "tests biologiques et des contrôles" étaient menés.

Déclenchement du "plan blanc"

Interrogé sur le déclenchement du plan blanc dans les hôpitaux de Creil et de Compiègne, Frédéric Valletoux a rappelé que ce dispositif était activé à chaque fois qu'il fallait faire face à une situation sanitaire particulière. "Ça a été activé lors des attentats du Bataclan, ça a été activé lorsqu'il y a de gros accidents ferroviaires ou routiers, qui nécessitent que tout d'un coup on mobilise des moyens supplémentaires".

"Le plan (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi