Envoyé Spécial : "Respect à vous tous", "bravo", des internautes saluent l’initiative de jeunes médecins qui veulent venir à bout des "déserts médicaux"

·4 min de lecture
France 2 a diffusé un nouveau numéro d'Envoyé Spécial, ce jeudi 16 septembre. Le premier sujet de la soirée concernait les "déserts médicaux" et des Twittos ont salué la décision de jeunes médecins de s'installer dans les campagnes françaises.

France 2 a diffusé un nouveau numéro d'Envoyé Spécial, ce jeudi 16 septembre. Le premier sujet de la soirée concernait les "déserts médicaux" et des Twittos ont salué la décision de jeunes médecins de s'installer dans les campagnes françaises. 

Ce jeudi 16 septembre, la santé était l'une des plus grandes préoccupations des chaînes françaises. Si "Balance ton post" sur C8 a consacré une partie de son émission à la vaccination contre le covid-19 et l'instauration du pass sanitaire obligatoire pour le personnel soignant, France 2 s'est intéressé à un tout autre sujet. Dans "Envoyé Spécial", Élise Lucet a mis en lumière un sujet qui préoccupe de plus en plus les Français : les déserts médicaux.

Très peu de médecins s'installent à la campagne. C'est un triste constat qui inquiète de plus en plus. Pour les habitants de ces zones rurales, il est très difficile de se soigner correctement. Lorsque les médecins de famille prennent leur retraite, personne ne semble intéressé à les remplacer. En effet, la jeune génération préfère ouvrir son cabinet dans les grandes villes ou bien même travailler à l'hôpital. Néanmoins, il y a quelques exceptions. Le premier reportage d'"Envoyé Spécial" a donc pointé du doigt cette triste inégalité.

"Tellement rare" 

Pour introduire son sujet, Élise Lucet a interrogé Yannick Tournadre, le maire d'un petit village de La Tour d'Auvergne, composé de seulement 678 habitants. Ils se sont donnés rendez-vous dans la capitale, et le maire était en admiration devant toutes les plaques en or qui ornaient les devantures des immeubles parisiens. Comme il l'a expliqué, depuis 2020, son village n'a plus aucun médecin, et c'est une situation de plus en plus difficile à gérer. Pour lui remonter le moral, la journaliste d'investigation lui a présenté de jeunes médecins qui ont décidé de quitter leur poste en pleine ville pour s'installer dans ces "déserts médicaux". Très rapidement, les internautes ont salué les décisions de ces professionnels de la santé et cela a redonné un peu d'espoir aux Français.

"Je rêverais de les gagner"

Mais après l'admiration, place à l'agacement. Certains internautes ont été piqués au vif par les confidences d'un jeune médecin. Ce dernier s'est plaint de son salaire, puisqu'il ne gagnait "que" 180 euros par jour, après avoir déduit toutes les charges et les impôts. Il a déploré le fait qu'il "ne gagnait pas sa vie"... Pour des Twittos, 180 euros quotidiens est un très bon salaire. Certains aimeraient même avoir autant que lui à la fin du mois. Cette remarque du médecin n'a donc pas été très bien perçue par la Toile.

Malgré tout, que ce soit en ville ou en milieu rural, il est parfois très difficile de se soigner correctement. Il faut parfois attendre plusieurs mois avant d'obtenir un rendez-vous avec un spécialiste... Et la pandémie de coronavirus n'a pas arrangé cette tendance inquiétante. 

Ce contenu pourrait également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles