Envoyé Special : traitée de populiste, Elise Lucet réplique

« Qu’on se le dise, Elise ne faiblira pas en 2020. » C’est par cette annonce que nos confrères de Paris Normandie referment le portrait qu’ils viennent d’offrir à Elise Lucet dans son édition du Jeudi 16 janvier 2020. A l’antenne ce soir sur France 2 dans un Envoyé Spécial qui traitera du rapport entre les Français et le bruit (des avions, des voitures, des usines…), la journaliste a répondu au journal local, révélant d’où venait son endurance et sa main de fer dans un gant de velours. Tout cela lui vient de sa grand-mère. « Marie-Lou n’a pas eu une vie facile, constate la journaliste dans Paris Normandie. Rien ne l’arrêtait. Ce caractère s’est transmis à ma mère, directrice d’école, hussarde de la République, elle aussi très énergique. » Il faut dire qu'en terme de pugnacité, Elise Lucet se place là. Dans chaque épisode de Cash Investigation, la journaliste donne de sa personne pour aller au bout de son enquête, quitte à froisser quelques bureaux de presse, voir – même – se faire blacklister des quelques cabinets de ministres. Les annonceurs, elle s’en moque. Ce qui compte pour Elise Lucet, c’est offrir la vérité à ses téléspectateurs.

Populiste Elise Lucet ?

Lors de l’entretien qu’elle accorde à Paris Normandie, nos confrères osent poser la question que beaucoup ont en tête face à une Elise Lucet qui s’acharne dans ses enquêtes télévisées. N’y-aurait-il pas là une certaine forme de populisme ? À cette question, « son sang n’a fait qu’un tour » précise le journal. « Si aller

Retrouvez cet article sur Voici

La véritable raison de la rupture entre Vanessa Hudgens et Austin Butler
PHOTO Jeremy Raffin (Koh Lanta) totalement défiguré après une piqûre d’insecte !
VIDEO Touche pas à mon poste : Après une grosse embrouille avec Matthieu Delormeau, Raymond quitte le plateau
Bertrand Cantat perd son procès en diffamation
VIDEO Touche pas à mon poste : Matthieu Delormeau, très ému, raconte comment il a été viré de NRJ12