"Envoyé spécial". Chambre noire : Magnus Wennman

France 2

La rubrique "Chambre noire" du magazine "Envoyé spécial", consacrée aux photographes de presse qui font l'actualité, a invité Magnus Wennman. Sacré "meilleur photographe de l'année 2016" en Suède, il a été couronné par deux prix World Press. Il commente sa série de photos sur les enfants migrants, publiée sous forme de livre, Where the Children Sleep, aux éditions Kehrer.

Des portraits d'enfants particulièrement émouvants, comme celui de Wala. Cette petite blonde a peur des oreillers − parce qu'ils lui font penser à la nuit, le moment des bombardements. "Je ne sais pas si j'aurais pu faire ces photos si je n'étais pas père moi-même, confie Magnus Wennman. Je veux dire, je connais ce sentiment. C'est un moment très important dans ma vie, celui où je vais coucher mon fils. Je sais à quel point c'est essentiel pour lui de se sentir en sécurité."

"Tout le monde peut se dire 'Ça pourrait être mon enfant'"

Dans le déferlement des images de guerre qui diluent tout sentiment d'empathie, le photographe espère que les siennes permettent au public de s'identifier. "Tout le monde peut se dire 'Ça pourrait être mon enfant, sous cette couverture Ikea dans la forêt'."

Les droits d’auteur de Magnus Wennman sont reversés à l’UNHCR (Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés), au profit des réfugiés.

Un portrait rediffusé dans "Envoyé spécial" le 16 mars 2017.



Retrouvez cet article sur Francetv info

Russia Today et Sputnik, ces visages de l’offensive du Kremlin à l’étranger
Les dépenses de lunettes en France n’ont jamais été aussi élevées
Paris : les gares de Lyon et Paris-Bercy fermées ce week-end, de nombreux trajets modifiés
Lionel Fontagné (Université Panthéon-Sorbonne) : "L’ombre de Trump va peser sur le G20 à Baden Baden"
Soupçons de fraude chez Renault : trois questions sur les possibles recours pour les clients

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages