"Envoyé spécial": Élise Lucet ironise sur une "interruption brutale" en Afrique de la diffusion d'un reportage

Rédaction du HuffPost
L'émission

MÉDIAS - La journaliste et présentatrice d'"Envoyé spécial" Élise Lucet a rappelé dans un tweet publié ce jeudi 10 janvier au soir, en pleine diffusion de son émission, que les reportages seraient comme d'habitude disponibles en replay pour ceux qui n'auraient pu les voir. Par exemple, dit-elle, pour les téléspectateurs de Côte d'Ivoire.

"Pour ceux dont la diffusion du reportage sur certaines plantations de cacao en Côte d'Ivoire a brutalement été interrompue (notamment en Côte d'Ivoire) sachez qu'Envoyé spécial sera disponible sur YouTube dès demain, on ne peut pas imaginer qu'il s'agisse d'une censure, non...", a écrit la journaliste.

MISE À JOUR : Cette interruption de la diffusion a été faite à la demande de la production. Pour en savoir plus.

Une "interruption" confirmée par le journaliste auteur du reportage, Paul Moreira, qui a réalisé cette enquête avec Pedro Brito Da Fonseca.


"Remplacé par un documentaire sur les fontaines de Paris!"



Dans son émission de ce 10 janvier, "Envoyé spécial" s'est rendu en Côte d'Ivoire, où des enfants sont "retenus malgré eux dans des plantations" de cacao, "séparés de leurs parents, parfois revendus par des trafiquants".

Sur Twitter, plusieurs téléspectateurs ont indiqué ne pas avoir pu suivre ce reportage, auquel ils devaient avoir accès via Canal+ Afrique. "Possible censure sur...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post