Condamné pour le meurtre de sa petite amie, il avait envoyé des SMS à sa place pour cacher le crime

·2 min de lecture

Un homme a été condamné aux Etats-Unis à 40 ans de prison pour le meurtre de sa collègue et petite amie en 2017.

Lee Rodarte Jr. va passer les 40 prochaines années de sa vie en prison. Cet Américain de 31 ans vient d’être condamné jeudi pour le meurtre de Savannah Gold, tuée en 2017. Il avait accepté en février de passer un accord avec la justice et de plaider coupable en échange d’une peine plus légère. «A notre famille, nos proches et de la communauté, nous disons que nos cœurs vont pouvoir commencer à guérir grâce à votre amour et votre soutien. Nous aimons Savannah et nous n’avions jamais réalisé à quel point tant de gens l’aimaient aussi», a réagi le père de la victime.

Le «Action News Jax» explique que les deux travaillaient ensemble dans un restaurant de poisson. Ils entretenaient également une relation faite de ruptures et de réconciliations. La jeune femme avait été vue pour la dernière fois sur le parking de son travail le 2 août 2017. Mais elle n’était jamais entrée dans le restaurant. Au lieu de ça, l’enquête a révélé qu’elle était allée s’installer sur le siège passager du véhicule de Lee Rodarte Jr. qui était lui aussi garé. Une quinzaine de minutes plus tard, les deux auraient eu une «sorte de brève lutte» dans la voiture. Si la victime n’est jamais sortie du véhicule, l’homme, lui, a ouvert la porte pour aller dans la voiture de la jeune femme avant d’en ressortir à nouveau, de se remettre au volant de sa propre voiture et de la démarrer.

Des SMS inquiétants

Les policiers ont découvert plus tard les pneus entaillés du véhicule de Savannah Gold ainsi que son sac à main et d’autres objets personnels. C’est à ce moment-là que sa famille a commencé à recevoir des messages de sa part, envoyés depuis son téléphone, expliquant qu’elle avait rencontré quelqu’un et avait décidé de partir avec lui. Mais ses proches n’ont(...)


Lire la suite sur Paris Match