Envoi d'armes à l'Ukraine : sommes-nous à la limite de la belligérance ?

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Envoi de chars, lance-roquettes et canons à l’Ukraine , un nouveau tournant dans la guerre va-t-il avoir lieu ? Joe Biden a annoncé avoir demandé au Congrès de voter un nouveau plan d'aide à l'Ukraine d'un montant de 33 milliards de dollars, dont 20 milliards seraient destinés à du matériel militaire offensif. "C'est un changement de pied des États-Unis de soutenir [l'Ukraine] avec des armes offensives pour mettre la Russie dans une situation de défaite", a déclaré Elie Tenenbaum, directeur des études de sécurité à l’IFRI, Institut français des relations internationales, invité de Jean-Pierre Elkabbach samedi.

Un affrontement entre la Russie et les États-Unis ?

La France, de son côté, s’est engagée à livrer 100 millions d’euros d’équipements militaires, dont des missiles Milan et des canons Caesar. "La livraison d'armes en tant que telles ne constitue pas une belligérance en droit international", a assuré Elie Tenenbaum sur Europe 1/CNews. "Soit vous êtes l'une des parties d'un conflit et dans ce cas là, vous avez des forces qui combattent dans le conflit, soit vous ne faites pas partie d'un conflit et il n'y a pas d'embargo sur les ventes d'armes en Ukraine."

>> Retrouvez l'interview politique tous les samedis et dimanches matins à 8h02 sur Europe 1 ainsi qu'en replay et en podcast ici

"C'est la question d'une reconquête ukrainienne à laquelle se rangent les États-Unis, ce qui n'était pas le cas pendant les deux premiers mois du conflit", a constaté Elie Tenenbaum. ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles