Envoi de chars à l'Ukraine: Londres évoque un "impératif moral", nouvelle aide américaine en vue

Des militaires ukrainiens sur un char à Kramatorsk, en Ukraine, le 29 septembre 2022 - Juan BARRETO / AFP
Des militaires ukrainiens sur un char à Kramatorsk, en Ukraine, le 29 septembre 2022 - Juan BARRETO / AFP

Le chef de la diplomatie britannique James Cleverly a justifié ce mardi l'envoi de chars à l'Ukraine afin d'aider le pays "à repousser" les Russes dans l'est et le sud du pays, tandis que les Etats-Unis ont laissé entendre qu'une nouvelle aide militaire américaine était en vue.

"Le message que nous envoyons (au président russe Vladimir) Poutine (...) c'est que nous nous sommes engagés à défendre les Ukrainiens jusqu'à leur victoire", a-t-il dit lors d'un déplacement à Washington en parlant d'un "impératif moral".

"Ce que Poutine doit comprendre, c'est que nous aurons l'endurance stratégique pour rester avec eux jusqu'à ce que la tâche soit accomplie et que la meilleure chose qu'il puisse faire pour préserver les vies de ses propres soldats, c'est de le reconnaître", a ajouté James Cleverly, qui s'exprimait devant le Center for Strategic and International Studies.

"Cela coûte tellement plus cher en vies humaines et en argent si nous laissons cette guerre traîner en longueur", a-t-il encore dit.

Des annonces dans les prochains jours

L'aide militaire à l'Ukraine était un sujet dominant ce mardi lors de discussions entre le ministre britannique et son homologue américain Antony Blinken, qui a dit "applaudir" l'envoi de chars britanniques à Kiev sans pour autant dévoiler si les Etats-Unis feraient de même.

Washington, qui fournit la plus grosse partie de l'aide occidentale à l'Ukraine (près de 25 milliards de dollars d'assistance sécuritaire) se montre réservé sur la livraison de chars lourds à Kiev, soulevant des questions de formation et de maintenance.

Le secrétaire d'État américain a toutefois indiqué que des "annonces pourraient être faites dans les jours qui viennent", lors d'une réunion cette semaine des pays soutenant militairement l'Ukraine sur la base américaine à Ramstein, en Allemagne.

.

Article original publié sur BFMTV.com