Envoûtement virtuel avec l'exposition "Hypnose" au Musée d'arts de Nantes

Marion Gadea
·1 min de lecture

L'exposition présentée au Musée d'arts de Nantes s'est ouverte le 16 octobre mais elle a été stoppée net en raison du confinement. Il reste toutefois possible de la découvrir de manière virtuelle sur les réseaux sociaux. Peintures, sculptures, cinéma, performances numériques, différentes oeuvres retracent l’évolution de l’hypnotisme et des liens entre l’hypnose et l'art entre le 18e siècle et l'époque contemporaine.

L'hypnose, sans doute victime de son image, est un thème rarement abordé dans les musées. Pourtant, cet état de semi-conscience est omniprésent dans l'histoire de l'art depuis quatre siècles.

Pour le prouver, le Musée d'arts de Nantes propose une exposition en deux parties. La première est un parcours chronologique du 18e à nos jours avec des créations de Gustave Courbet, Auguste Rodin ou encore de Salvador Dali. Des pièces ayant appartenu au médecin allemand très contreversé Franz Mesmer sont également présentées.

Une installation multimédia hypnotique

La seconde partie de l'exposition est entièrement consacrée à l'installation multimédia de l’artiste américain Tony Oursler, spécialement conçue pour l'occasion. Elle est constituée d’une douzaine d’œuvres où sculpture et art vidéo interagissent. Cette création invite le spectateur à vivre une expérience sensorielle mais aussi à s'interroger sur la notion d'emprise :

"Ce qui me frappe, c'est que l'on a inventé (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi