Environnement: les vautours du parc naturel grec de Dadia, survivants des flammes

À l’occasion d’une journée internationale consacrée aux vautours, le 3 septembre, focus sur les rapaces du parc naturel de Dadia, dans le nord de la Grèce. Les vautours y ont eu très chaud cet été, lorsqu’un large incendie a dévasté cette forêt, l’une des zones protégées les plus importantes de Grèce. Au niveau mondial, près de 70 % des vautours sont en danger d’extinction.

Avec notre correspondant à Athènes, Joël Bronner

Fin juillet, les flammes ont ravagé la forêt du parc national de Dadia, non loin de la frontière turque, pendant toute une semaine. La sécheresse et les vents changeants ont compliqué, sur place, la tâche des pompiers.

« Au cours de l’incendie, nous étions tous stimulés par l’adrénaline pour préserver un maximum de surface de forêt, explique Theodora Skartsi, la représentante de WWF dans le village de Dadia. Et bien sûr, nous espérions par-dessus tout sauver la colonie de vautours noirs, car ces vautours sont l’espèce emblématique de la forêt de Dadia. S’ils avaient péri dans les flammes, cela aurait vraiment été un désastre. Les vautours noirs ont précisément choisi ces vallées de la forêt pour leurs pentes très raides, puisque ce sont des oiseaux de grande envergure, qui ont besoin de beaucoup d’espace pour décoller et atterrir là où sont leurs nids. C’est pour ça qu’ici, ils ne se développent pas en dehors de ces vallées. »


Lire la suite sur RFI