Environnement : smartphones et écouteurs ne font plus la paire

·1 min de lecture
Les fabricants de smartphones n'ont plus l'obligation de fournir des écouteurs avec le portable, après un projet de loi adopté par le Sénat mardi (photo d'illustration).
Les fabricants de smartphones n'ont plus l'obligation de fournir des écouteurs avec le portable, après un projet de loi adopté par le Sénat mardi (photo d'illustration).

C?est une petite révolution sur le marché mobile français. Comme le rapporte le site Frandroid, les fabricants de smartphones ne seront bientôt plus tenus de livrer des écouteurs avec leurs téléphones en France, ce qui était obligatoire auparavant. En effet, une proposition de loi visant à réduire l?empreinte environnementale du numérique en France a été adoptée mardi 2 novembre au Sénat et modifie donc cette obligation.

Jusque-là, en accord avec la loi Grenelle II votée en 2010, les smartphones en France ne pouvaient « être commercialisés sans un accessoire permettant de limiter l?exposition de la tête aux émissions radioélectriques lors des communications ». Cette mesure était un cas unique en Europe. Désormais, les fabricants devront seulement « assurer la disponibilité d?écouteurs compatibles avec le modèle de terminal pendant sa période de commercialisation », autrement dit, les écouteurs ne seront plus obligatoirement fournis avec les smartphones, mais les fabricants pourront néanmoins les conserver pour en tirer un avantage compétitif.

À LIRE AUSSIDe quoi le Conseil national du numérique est-il le nom ?

« Une source importante de gaspillage »

Acteur majeur de cette proposition de loi, le sénateur Les Républicains (LR) de l?Ain, Patrick Chaize, se satisfait de cette mesure écologique. « Les écouteurs filaires, fournis de manière systématique avec les smartphones, constituent une source importante de gaspillage, alors même que le marché des écouteurs et s [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles