Environnement : le secteur de l'aviation promet la neutralité carbone pour 2050

AP - Ellen M. Banner

Décarboner l'un des secteurs les plus pointés du doigt dans la crise climatique, celui de l'aviation, c'est ce que promettent les 193 États membres de l'Organisation de l'Aviation civile internationale. Cette agence de l'ONU déclare avoir trouvé un "accord historique" pour atteindre l'objectif de zéro émission de carbone d'ici 2050.

Un accord pour atteindre la neutralité carbone en 2050 dans l'aviation civile mondiale a été conclu vendredi 7 octobre, a annoncé l'Organisation de l'Aviation civile internationale (OACI), une agence de l'ONU.

Les représentants des 193 États réunis pour l'assemblée de cette organisation siégeant à Montréal sont parvenus à "un accord historique sur un objectif collectif ambitieux à long terme de zéro émission de carbone d'ici 2050", a tweeté l'OACI.

"C'est un excellent résultat", a estimé auprès de l'AFP une source diplomatique européenne qui a précisé que "seuls quatre pays, dont la Chine, avaient exprimé des réserves".

Aujourd'hui responsable de 2,5 à 3 % des émissions mondiales de CO2, le secteur aérien s'avère difficile à faire passer aux énergies renouvelables, même si l'industrie aéronautique et les énergéticiens y travaillent d'arrache-pied.

1 550 milliards de dollars d'investissements

L'avion concentre les critiques car perçu comme un moyen de déplacement réservé aux plus riches. En outre, 50 % des émissions de l'aérien proviennent des 1 % de voyageurs se déplaçant le plus.

Selon l'Iata, créer une aviation décarbonée représente 1 550 milliards de dollars d'investissements entre 2021 et 2050.

Toutefois, l'accord est encore loin de satisfaire les ONG de défense de l'environnement qui regrettent sa faiblesse et son caractère non contraignant.

Avec AFP


Lire la suite sur FRANCE24