Environnement : ils rachètent les forêts pour protéger la nature

A Léoncel dans la Drôme, ce domaine était, il y a encore un an, un enclos de chasse privée. C’est aujourd’hui une réserve protégée par l'Aspas (l'Association pour la protection des animaux sauvages). L'association de Madeline Rubin a racheté les lieux et imposé une règle : plus aucune intervention humaine sur le site. La colère des agriculteurs Cela a été rendu possible par une cagnotte en ligne qui a réuni 2,35 millions d'euros. 20 000 donateurs privés ont participé, mais ce rachat suscite également l’opposition de certains agriculteurs locaux. Valéry Vassal, éleveur laitier bio ne décolère pas, car un accord avec l’ancien propriétaire du domaine lui permettait de faucher les prairies et d'assurer ses réserves de fourrage. C’est désormais terminé : "Ils arrivent et dictent leur loi, reproche Valéry Vassal. Ce que je redoute c’est qu’ils continuent à acheter des parcelles et du foncier agricole. Pour un agriculteur, perdre du foncier c’est ne plus arriver à produire de la qualité (...) surtout dans l’élevage de montagne."