Environnement : la réserve d'eau du glacier d'Argentière menacée par le réchauffement climatique

Des kilomètres de galerie, des escaliers interminables ; nous sommes sous le glacier d'Argentière, dans le massif du Mont-Blanc. Ce labyrinthe souterrain a été creusé dans les années 1970 pour aller capter de l'eau : 100 millions de mètres cubes sont prélevés chaque année pour produire de l'électricité. Néanmoins, avec ses 15 km2 de glace, Argentière constitue une sorte de gigantesque réserve d'eau menacée par le réchauffement climatique. Un problème d'exploitation Plus de 1 mètre d'épaisseur sont perdus chaque année. Le glacier pourrait avoir complètement fondu avant la fin du 21e siècle. "Ça nous pose un problème d'exploitation, forcément", indique Bruno Boulicaut, directeur du barrage hydroélectrique d'Emosson, en Suisse. L'eau d'Argentière traverse la frontière à ce barrage : c'est un accord avec la France qui autorise nos voisins à l'utiliser. Elle leur est indispensable pour produire de l'électricité.