Environnement : pourquoi la loi "Climat et résilience" est-elle critiquée ?

Les écologistes ont largement critiqué la loi "Climat et résilience", inspirée de la Convention citoyenne pour le climat, qui a été étudiée mercredi 10 février en Conseil des Ministres. L’une des propositions fortes de la convention était d’interdire les vols intérieurs s’il existe une équivalence de moins de quatre heures en train. "Le gouvernement ramène la mesure a moins de deux heures et demie, résultat, Bordeaux, Nantes et Lyon sont concernées, mais Toulouse et Marseille sont épargnées. L’impact de la baisse des émissions de gaz à effet de serre sera plus limité", explique la journaliste Anne Bourse, sur le plateau du 19/20 de France 3.La généralisation du vrac et de la consigne repoussée Sur le développement de la vente en vrac des produits en grande surface et de la consigne en verre, le gouvernement a repoussé les échéances de mise en place à 2025, pour l’éventuelle généralisation de la consigne et 2030 pour le vrac. En revanche, le seuil de 20% de produits bio dans les cantines d’ici 2025 a été repris tel quel dans la proposition de loi.