Environnement : l'érosion de la dune de Biscarrosse menace des bâtiments emblématiques

Agrippées à la dune depuis le XIXe siècle, les villas jumelles de Biscarrosse (Landes) sont aujourd'hui en danger. Les deux bâtisses et l'hôtel de la Plage voisin menacent de s'écrouler à cause de l'érosion. "C'est toute une histoire de Biscarrosse qui va partir, et c'est vrai [que] ça m'affecte", confie une habitante. La dune recule inexorablement. Vincent Bawedin, chargé de surveiller l'évolution de la plage, mesure les distances entre des points de repères et le sable. "Je trouve 73,5 centimètres, explique-t-il. Ça veut dire que la plage a baissé de presque 50 centimètres en 12 jours."Les élus locaux résignésSi l'érosion est un phénomène naturel en hiver, la plage devrait se reformer durant l'été. Or, la dune recule en moyenne de deux mètres chaque année. Les projections sont très inquiétantes. "L'érosion, elle est accentuée à cause de l'homme, commente Vincent Bawedin. Et c'est ça ici qui pose problème. Là où les plages sont les plus étroites, les plus basses, là où les plages sont les plus fragilisées, c'est là où on a une zone urbanisée." Face à la situation, les élus locaux ont décidé de recharger la plage, avec du sable venu de plus loin. "Certains pensent qu'avec des millions d'euros on pourrait arriver à contrebalancer le phénomène naturel, je crois qu'aujourd'hui il faut accepter, reconnaître que parfois, notre volonté de tout maitriser, de toute aménager doit être revue", estime Hélène Larrezet, maire (DVD) de Biscarosse.