Environnement : les hommes polluent plus que les femmes, et voici pourquoi

C'est un chiffre mis en avant à l'occasion de la Journée du 8 mars, consacré à la lutte pour les droits des femmes : les hommes polluent 16 % de plus que les femmes. C'est Oriane Wegner, économiste du climat à la Banque de France, qui rappelle que le genre est une variable importante vis-à-vis du dérèglement climatique. "S’il peut sembler à première vue que le changement climatique touche toute la population de la même manière, des études mettent en évidence des disparités de genre dans les comportements à l’origine d’émissions de gaz à effet de serre, mais aussi dans les conséquences du dérèglement climatique", explique-t-elle dans un billet.

L'experte fait référence en particulier à une étude suédoise de 2021 qui suggère que les hommes célibataires émettent en moyenne une dizaine de tonnes de gaz à effet de serre, contre un peu plus de 8 tonnes pour les femmes célibataires, à consommation presque égale. Ces 16 % de plus sont expliqués par des différences dans nos modes de vie genrés au sein des pays développés : "Les hommes célibataires ont tendance à utiliser plus de carburant, se déplacent plus ou ont des véhicules plus gros qui consomment plus, tandis qu'au niveau de l'alimentation, on constate que statistiquement il y a plus de femmes qui sont végétariennes ou flexitariennes", décrit Oriane Wegner. En effet, selon une enquête Ifop de mai 2021, en France, les deux tiers des végétariens (67 %) sont des femmes. Or, manger moins de viande, c'est avoir une alimentation moins émettrice (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Bientôt les jets privés interdits en France ?
Il y a 171 milliards de morceaux de plastique dans l’océan, et cela pourrait tripler d’ici 2040
Cette technologie parle aux dauphins pour les protéger des filets de pêche
Le Japon a recensé ses îles... et 7 000 nouvelles sont apparues
Au Kenya, les girafes meurent en masse à cause de la sécheresse