Environnement : Greenpeace fête ses 50 ans, sans triomphalisme

·1 min de lecture

L'ONG de défense de l'environnement Greenpeace a été créée il y a 50 ans, le 15 septembre 1971. Mais comme le souligne sa responsable, "il n'y a pas grand-chose à célébrer en ce moment : nous sommes dans une situation d'urgence climatique".

Greenpeace a 50 ans, mais un demi-siècle après sa création, l'ONG de défense de l'environnement est inquiète et résolue.

Depuis son modeste siège, dans un immeuble de bureau d'Amsterdam, les traces de ses premiers combats contre le nucléaire, l'attentat du Rainbow Warrior en 1985 par les services secrets français, sont là pour témoigner d'un passé riche en combats.

Jennifer Morgan est la directrice exécutive de Greenpeace International.

« Je pense que c'est un moment pour réfléchir au passé, et à tout le travail que nous avons fait avec nos alliés. Mais il n'y a pas grand-chose à célébrer en ce moment. Nous sommes dans une situation d'urgence climatique. La perte de biodiversité s'accélère. Et donc, d'une certaine manière, tout ce que nous avons fait au cours de ces 50 années, nous devons le déployer pour créer un changement absolument radical et profond. Le temps presse. »

Et quand on lui demande ce qu'elle souhaiterait à l'avenir pour Greenpeace, sa réponse est radicale.

« Eh bien je suppose que le but serait que Greenpeace n'existe plus ! Vous savez, je pense que Greenpeace est là pour essayer de faire de la Terre un endroit plus sûr et pour construire ce monde avec d'autres. »

Jennifer Morgan affirme que l'idéalisme qui a présidé à la fondation de Greenpeace en 1971 est plus que jamais nécessaire. Toujours aussi pacifiste, moins radicale malgré des actions coup de poing ponctuelles et de plus en plus coopérative avec d'autres groupes environnementaux, Greenpeace se concentre à présent sur la COP26 en Écosse en octobre.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles