Environnement : le Grand Tétras, le "coq fou" mythique du Jura

Depuis des années, on dit le Grand Tétras presque disparu. Pourtant, quelques chanceux ont toujours la chance de le croiser. "J’ai grandi dans le grand nord en Suède, bien sûr j’ai eu la chance de voir le coq, mais il faut dire que je ne suis jamais venu si proche que ça, c’était exceptionnel", se souvient Lenard Jirden, un observateur. Il y a quelques semaines, sa vidéo a fait le buzz sur les réseaux sociaux. On y aperçoit progressivement le Grand Tétras, qui semble initier un dialogue. "J’essayais de communiquer avec lui, raconte le skieur. Mais je suis un peu curieux, donc on était deux curieux qui se regardaient !" Un coq fou ? Comment interpréter le comportement du Grand Tétras ? L’oiseau entretient une réputation de coq fou lorsqu’il s’approche trop près de l’homme. Pour certains spécialistes, le raccourci est inapproprié. "Il n’y a pas de dérèglement hormonal, physiquement il se porte très, très bien. Au niveau parasitaire il n’y a pas de problème, au niveau prise de sang, il n’y a pas de problèmes. On est absolument incapable d’expliquer ce phénomène, analyse Alexandra Depraz, chargée de mission au sein du groupe Tétras Jura. Il n’est peut-être pas si fou que ça en fait." Malgré tout, le contact avec l’homme semble affaiblir le Grand Tétras. Sa population ne cesse en effet de décroître.