Environnement : les emballages de repas livrés ou à emporter s'accumulent dans les rues

À Nice (Alpes-Maritimes), en plein couvre-feu, les poubelles croulent sous les déchets : cartons de pizza, boîtes de hamburgers... Ces emballages proviennent des repas livrés durant la soirée, le signe d'un changement d'habitude des Français. L'augmentation de ces commandes entraîne une hausse de la quantité de déchets que les éboueurs doivent récolter. Des déchets qui s'accumulent à l'heure du déjeuner Depuis le début de la crise du Covid-19, Olivier Chaussard, directeur d'un centre de tri, qui collecte tous les déchets à recycler des Alpes-Maritimes, l'a constaté : il n'y a jamais eu autant de cartons d'emballage sur ses lignes. "Les cartons de taille intermédiaire, les cartons vraiment spécifiques du e-commerce, les livraisons à domicile... C'est vraiment cette fraction-là qui a augmenté, pratiquement de 10 % à elle seule", explique le gérant du centre de tri Paprec Côte d'Azur - SMED Cannes. De plus, à cause de la fermeture des restaurants, beaucoup d'habitants doivent manger dehors à l'heure du déjeuner, ce qui augmente la quantité d'emballages et de déchets qui s'accumulent dans les poubelles. La mairie a ainsi dû doubler le nombre de ramassages.