Environnement. En Alaska, les castors poussent au Nord

·1 min de lecture

Alors que les températures augmentent à cause du réchauffement climatique, les castors migrent toujours plus vers le nord, comme en Alaska, où leur présence en grand nombre dans la toundra arctique pourrait faire des dégâts considérables.

Ils sont bien connus dans le reste des États-Unis, mais quelle n’a pas été la surprise des scientifiques quand ils se sont aperçus de la présence en grand nombre de castors dans le plus septentrional des États américains, l’Alaska. “Certaines régions de l’Alaska où l’on ne trouvait pas la trace de castors il y a cinquante ans semblent aujourd’hui envahies par le rongeur”, a déclaré au Guardian Ken Tape, enseignant-chercheur à l’université de l’Alaska de Fairbanks qui a collaboré à une étude (ici disponible en anglais) sur les conséquences de la présence des castors dans l’Arctique.

Le castor nord-américain s’est aventuré dans le nord et l’ouest de l’Alaska en raison de l’augmentation des températures dans l’Arctique, combinée à la diminution drastique de la traite des fourrures au cours du siècle dernier. Les rongeurs semi-aquatiques occupent désormais de vastes étendues de la péninsule de Seward, une large bande continentale située dans l’ouest de l’État américain. Dans ces contrées, on estimerait leur nombre entre 50 000 et 100 000.

À lire aussi: Réintroduction. Les castors sont de retour dans les rivières anglaises après quatre cents ans d’absence

Grâce à des photos aériennes et des images satellites prises en 1949, ainsi qu’à des observations enregistrées avant cette date, une équipe de chercheurs a pu recenser 12 000 (nouveaux) “lacs créés par des barrages de castors érigés sur des rivières et cours d’eau dans l’ouest de l’Alaska”. Ce nombre a doublé en vingt

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles