"Une envie de montagne" : les achats de billets de train de dernière minute explosent

·1 min de lecture

"On va essayer de faire du ski de fond." Mireille est bien déterminée à "changer de paysage" pour quelques jours. Une semaine après la zone A, c'est au tour de la zone C d'entamer vendredi ses vacances de février. Libérés de la crainte d'un reconfinement imminent, de nombreux Français, comme Mirelle, ont réservé leurs billets de train à la dernière minute. "Paris, c'est vrai que j'arrive à saturation", confie-t-elle au micro d'Europe 1 sur l'un des quais de la Gare de Lyon. 

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation vendredi 12 février

"C'est une grosse bouffée d'air frais"

"Il y a une réelle envie de montagne, de bouger, de voir un autre paysage, c'est une grosse bouffée d'air frais." Chaussures de neige aux pieds, elle assure même être disposée à rester confinée dans son chalet en cas de nouvelles annonces du gouvernement.

Car le ministre de la Santé Olivier Véran a une nouvelle fois prévenu jeudi, lors de sa conférence de presse : si les données épidémiologiques s'affolent, le gouvernement n'hésitera pas à prendre des mesures "type confinement". Une épée de Damoclès qui a poussé Marie à prendre des billets direction la Franche-Comté pour retrouver "sa grand-mère, ses oncles et ses tantes" quelques jours en milieu de semaine. "Je vais les voir parce que je me dis que s'il y a un nouveau confinement, je ne pourrai plus le faire" glisse-t-elle. 

L'ESSENTIEL CORONAVIRUS

> Le variant anglais engendrerait des symptômes un peu différents

> Déconseill...


Lire la suite sur Europe1