Entreprises : le succès du dispositif des emplois francs

À 20 ans, Emane Amrah, résidente d'un quartier difficile de Nîmes, a signé un CDD d'un an dans un laboratoire d'analyse. Elle est la troisième recrue à bénéficier du dispositif d'emploi franc. Quand une entreprise recrute un jeune d'un quartier prioritaire, elle touche une prime pouvant atteindre 15 000 euros sur trois ans pour un CDI, 5 000 sur deux ans pour un CDD d'au moins six mois. Depuis octobre, l'État versait plus 17 000 euros pour un CDI, 8 000 pour un CDD. 35 000 emplois francs en deux ans Les emplois francs se multiplient sur le territoire : 35 000 ont été signés en deux ans. Au total, 1 500 quartiers prioritaires sont concernés par le dispositif. À Roubaix (Nord), 90% de la population est éligible à ce dispositif. Dans l'agence Pôle emploi de la commune, 300 emplois francs ont déjà été signés et leur nombre pourrait bien augmenter : la crise sanitaire pousse en effet les entreprises à franchir le pas.