Entreprises : qui pourra toucher la prime Covid défiscalisée ?

Pour la troisième fois, le gouvernement vient d'acter une prime Macron pouvant atteindre 1 000 euros, exonérée de charges sociales pour tous les salariés sans condition de revenus. Emilien Guignard, auxiliaire de vie, pourrait en bénéficier, mais il gagne entre 1 100 et 1 400 euros nets par mois. Alors, plus qu'une prime, il aimerait une augmentation pérenne. "Je partirais plus sur le salaire. Aujourd'hui, c'est le seul truc qui m'embête dans ce métier, parce que sinon, je me lève le matin avec la joie d'y aller", confie-t-il. Un effort difficile à mettre en œuvre Emilien Guignard fait partie de ces salariés essentiels, dits de "la deuxième ligne", qui n'ont jamais arrêté de travailler depuis le début de l'épidémie de Covid-19. Tout comme les salariés du bâtiment, de la grande distribution, les éboueurs ou encore les routiers. Ceux-là pourraient même toucher jusqu'à 2 000 euros de prime. Mais cet effort est difficile à mettre en œuvre pour le patron d'Emilien Guignard. "Dans un secteur qui a souffert en 2020, la prime Macron va être très compliquée à verser, parce que les résultats économiques ne sont pas là", déplore Guillaume Richard, PDG du groupe O2.