Entreprises : l’absentéisme a explosé en 2020

·1 min de lecture
En 2020, l'absentéisme au travail a nettement progressé en France, soulignant le sentiment croissant de mal-être au travail des Français.
En 2020, l'absentéisme au travail a nettement progressé en France, soulignant le sentiment croissant de mal-être au travail des Français.

École buissonnière. En 2020, relèvent plusieurs études concordantes, l?absentéisme en entreprise s?est envolé. Un phénomène récurrent ces dernières années, et que ne parvient pas à justifier la seule pandémie de Covid-19. D?autres facteurs, tels que l?âge des travailleurs ou la vitalité toute relative du marché de l?emploi, expliquent cette tendance des Français à « sécher le boulot ».

Selon le cabinet Gras Savoye Willis Towers Watson*, qui a interrogé plus de 650 sociétés et près de 353 000 salariés, l?absentéisme a bondi de 20 % entre 2019 et 2020. Même constat pour l?étude menée par Ayming et AG2R La Mondiale** auprès de 49 000 entreprises, rassemblant 5 millions de salariés : + 24 % en un an. Et la tendance de l?année précédente semble être confirmée en 2021 par un autre sondage récent, réalisé cette fois par Harris Interactive pour Malakoff Humanis (10 028 et 1 510 salariés du privé interrogés dans deux études distinctes***). Entre janvier et mai 2021, la proportion de salariés ayant été arrêtés au moins une fois pendant le mois est ainsi passée de 10 % à 13 % des actifs (+ 30 %).

À LIRE AUSSIPhébé ? Éloge économique des gros dormeurs

Le Covid, mais pas seulement

« Le Covid-19 a été un accélérateur des dégradations observées dans les dernières éditions » du baromètre de l?absentéisme et de l?engagement, soulignent les auteurs de la deuxième étude. Pour autant, « c?est très difficile de faire la part des choses entre l?impact direct du virus et celui des a [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles