Des entreprises font signer des décharges aux salariés qu’elles obligent à travailler

Ce sont des pratiques aussi illégales que moralement choquantes. Le Journal du Dimanche révèle, preuves à l'appui, que des entreprises ont fait signer des décharges en responsabilité en cas de contamination par le coronavirus. Dans ces documents, les employés doivent s'engager à n'exercer aucun recours contre leur employeur s'ils étaient infectés par le virus. En effet, les entreprises craignent d'être condamnées pour ne pas avoir pris les mesures de protection suffisantes.

Comme le rappelle le JDD, les employeurs ont légalement une obligation de résultat en matière de santé au travail, c'est-à-dire qu'ils doivent tout faire pour assurer la sécurité de leurs salariés. Mettre en place des mesures de sécurité ne suffit pas, il faut que l'employeur évite le risque. Mais en pratique, les masques, gels hydroalcooliques et gants font souvent défaut dans les entreprises. Ainsi, des employeurs peu scrupuleux cherchent à se couvrir légalement en faisant signer des décharges de responsabilité à leurs salariés en cas d'exposition au coronavirus sur leur lieu de travail.

>> À lire aussi - Refus du télétravail : ces étranges arguments avancés par des employeurs

"J'atteste venir exercer mon activité professionnelle de mon propre chef et m'engage à n'exercer aucun recours contre la société XX en cas de contamination par le Covid-19", est-il ainsi écrit dans une attestation qu'a pu obtenir le JDD. Un engagement "à n'exercer aucun recours" qui est fait en toute illégalité. En effet, certaines entreprises du bâtiment ou des petites sociétés industrielles ne sont pas couvertes par le chômage partiel et exigent en conséquence que leurs employés reviennent travailler et s'engagent à ne pas les poursuivre en justice ils sont contaminés sur leur lieu de travail. 

Des pratiques illégales

"La signature de ce type d'attestation ne pourra en aucun cas exonérer les employeurs de leur responsabilité si ceux-ci ne prennent pas les mesures nécessaires pour assurer la sécurité de leurs salariés", assure

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Les usines de Renault à l’arrêt, sauf en Chine et en Corée du Sud
Carrefour a-t-il menacé ses salariés qui ne veulent pas venir travailler ?
Le pétrole au plus bas depuis 2003, Donald Trump moins optimiste sur la croissance
Le CAC40 reste sous pression, le bilan de la pandémie s'alourdit
Des cas mortels d’usage de la chloroquine signalés en France, les Etats-Unis l’autorisent à l’hôpital