Publicité

Les entreprises européennes en Chine fragilisées par les risques d'un marché «moins prévisible»

Face à un marché chinois « devenu moins prévisible », dit un rapport de la chambre de commerce de l’Union européenne publié ce mercredi 20 mars 2024, ces entreprises sont contraintes « d’allouer davantage de ressources pour prévenir les risques ».

Avec notre correspondant à Pékin, Stéphane Lagarde

Voilà des mois que les dirigeants chinois répètent qu’ils ouvrent grand les bras aux investisseurs étrangers, mais dans les faits, et depuis la réouverture du pays post-Covid, pour ces entreprises étrangères, c'est la douche froide ! L’accent mis par le gouvernement chinois sur l’offre et les exportations, la faiblesse de la demande locale et plus globalement les pressions politiques, renforcent « un sentiment d’insécurité générale », disent les sondés.

Au niveau de l'entreprise, le volume, la complexité et la gravité des risques auxquels les entreprises sont confrontées a connu une croissance exponentielle ces dernières années, à mesure que la politique s’est infiltrée dans l’environnement des affaires. 55% des 1 700 membres de la Chambre de commerce européenne à Pékin font part d'un climat des affaires « davantage politisé que l'an dernier »et ont dû renforcer leur gestion des risques pays. Marcus Hermann, directeur du China Macro Group qui a participé à l’étude.


Lire la suite sur RFI