Comment une entreprise française veut nous habituer à manger des insectes

·1 min de lecture

Ils vont bientôt envahir nos assiettes. Selon l'ONU, les insectes sont la solution pour nourrir les dix milliards d'êtres humains que comptera la planète en 2050. Il existe près de 1.900 espèces d'insectes comestibles dans le monde, et la Commission européenne a d'ailleurs autorisé début novembre la mise sur le marché de criquets migrateurs. Intégrer la protéine d'insecte à notre alimentation aurait de bonnes répercussions nutritionnelles et environnementales. Toutefois, beaucoup de consommateurs sont encore loin de franchir le pas. Dans Bienfait pour vous, Clément Sellier, cofondateur de Jimini's, explique comme il veut nous habituer à manger des insectes.

Une gamme de biscuits apéritifs

Si le défi est grand pour attirer les clients, sans le savoir, nous consommons pourtant déjà des centaines de grammes d'insectes via les colorants alimentaires, comme la cochenille. "Les insectes comestibles vont prendre plusieurs années avant de se banaliser dans nos assiettes. Mais ça finira par arriver", estime Clément Sellier, cofondateur de la marque français Jimini's qui distribue de la nourriture à base d'insectes en Europe. "On prend souvent l'exemple des sushis et du poisson cru qui ont mis plus de 20 ans pour arriver en France avant de devenir un grand classique de la restauration. Alors, pourquoi pas les insectes ?", explique-t-il sur Europe 1.

Pour la société tricolore, la consommation d'insectes passe d'abord par une gamme de biscuits pour l'apéro. Un moment de convivialité prop...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles