Une entreprise américaine veut forer jusqu’à 20 km de profondeur pour un accès illimité à la chaleur interne de la Terre !

Dans la course aux énergies renouvelables, il en est une particulièrement prometteuse : la géothermie. Notre Planète est en effet une formidable centrale énergétique, totalement inépuisable, du moins à l’échelle humaine. La chaleur issue du refroidissement du noyau interne se diffuse vers l’extérieur, alimentant au passage les mouvements de convection du manteau qui soutiennent les grands processus terrestres, comme le volcanisme et la tectonique des plaques. Si en surface ce flux d’énergie se fait peu ressentir au jour le jour, il suffit de creuser un peu pour se rendre compte de son existence. Plus on descend, plus la température augmente. Cet état de fait est illustré par le gradient géothermique, qui est en moyenne de 3 °C tous les 100 mètres, soit 30 °C par kilomètre. Cette augmentation de la température avec la profondeur est cependant extrêmement variable géographiquement, avec des zones où elle sera plus faible (comme au niveau des cratons continentaux), ou plus forte (comme dans les zones de rift).

Les volcans sont l'un des signes en surface de l'évacuation de la chaleur interne de la Terre. © Mateusz, Adobe Stock
Les volcans sont l'un des signes en surface de l'évacuation de la chaleur interne de la Terre. © Mateusz, Adobe Stock

La promesse d’une énergie propre et illimitée

Il est rapidement apparu que l’humanité pouvait tirer profit de cet état de fait. L’énergie géothermique représente en effet une source énergétique inépuisable, disponible là, directement sous nos pieds. En théorie, il suffit de forer et de faire circuler un liquide qui se réchauffe au contact des roches en profondeur et remonte pour alimenter soit des turbines, soit un réseau de chaleur. Bien sûr, plus l’on fore profondément, plus l’énergie récupérée est importante. Sur les dernières décennies, l’objectif a ainsi été de forer de plus en plus profond, jusqu’à quatre voire cinq kilomètres. C’est ce que l’on appelle la géothermie profonde. À cette profondeur, l’eau est en effet à plus de 150 °C. En forant dans des zones à fort gradient géothermique, il est même possible de récupérer des fluides à 200...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles