Une entrepreneuse burkinabè interpelle Emmanuel Macron sur l’aide au développement

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

FRANCE-AFRIQUE - Chaque jour, « 20 minutes » vous propose des vidéos réalisées par son partenaire Brut

« Il faudra surtout parler du vocabulaire dépassé, inadapté, dévalorisant qui réside encore dans vos discours et dans celui de vos institutions lorsque vous vous adressez à l’Afrique. » Au sommet Afrique-France, la Burkinabè Ragnimwendé Eldaa Koama est intervenue sous les applaudissements du public. Cette année, ce ne sont pas des chefs d’État mais des acteurs de la société civile qui étaient invités à discuter avec Emmanuel Macron.

L’ingénieure et entrepreneuse, dont le discours a fait rire et réagir le public, a critiqué l’assistanat de l’Afrique voulu, selon elle, par la France : « Sachez que l’Afrique se développera par elle-même, par le potentiel local et solide de la diaspora, et certainement dans l’interdépendance avec les autres nations de la planète. Mais surtout à travers des collaborations saines, transparentes, constructives. » Écoutez le discours virulent de Ragnimwendé Eldaa Koama dans la vidéo de notre partenaire Brut.

Retrouvez cet article sur 20minutes

À lire aussi :
L’Ethiopie fait le pari de la blockchain pour accélérer son développement
Nobel de littérature : Abdulrazak Gurnah, un romancier aux œuvres marquées par l'immigration et le colonialisme
Sommet Afrique-France : Emmanuel Macron veut de nouvelles relations avec le continent africain, la jeunesse l'interpelle

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles