Entre ville et forêt, les "Sculptures en l'île" invitent au voyage

Chrystel Chabert

Andrésy est une petite commune des Yvelines à quelques kilomètres de Conflans-Sainte-Honorine. Chaque été, depuis 21 ans, elle accueille Sculptures en l'île, un festival d'art contemporain en plein air. Pour cette 22e édition, quarante-deux artistes et dix-neuf collectifs exposent une centaine d'oeuvres uniques.

Un circuit, quatre sites

L'originalité du festival ? Proposer au public un parcours en quatre étapes dans des sites à la fois très "civilisés" et d'autres plus sauvages : la gare Saint-Lazare, le parc et la Maison du Moussel à Andrésy, le parc de l'Hôtel de ville et pour finir l'île Nancy à Andrésy. Cette île, accessible gratuitement par bateau, est située au confluent de la Seine et d’un de ses principaux affluents, l’Oise.


Couleurs et mouvements

Claire Ochsner est l'invitée d'honneur de cette 22e édition. C'est avec l'artiste suisse que commence le voyage en gare Saint-Lazare où son immense mobile Rotallaa est exposé dans le hall. On retrouve ensuite son univers coloré et fantasque dans le Parc de l’Hôtel de Ville d’Andrésy avec la sculpture géante et solaire baptisée Solara Spiralica et ses treize mouvements fonctionnant à l’énergie solaire et à l’énergie éolienne.


Plus loin, sur le parvis de l’église Saint-Germain-de-Paris, deux autres de ses sculptures, Firotto et L’herbe dansante, fluctuent avec le vent. Toutes véhiculent le même (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi