Entre Valls et Mélenchon, ce que la violence excessive des attaques dit de leur stratégie

Romain Herreros
Entre Valls et Mélenchon, ce que la violence excessive des attaques dit de leur stratégie

POLITIQUE - Jusqu'où iront-ils? Ces dernières semaines, Jean-Luc Mélenchon et Manuel Valls ont multiplié les invectives l'un envers l'autre. Alors que l'ancien premier ministre enchaîne les plateaux télé et radio pour dénoncer la "dangerosité" du député des Bouches-du-Rhône, lequel se comporterait comme un "factieux", le leader de la France insoumise répond du tac-au-tac.

"Dorénavant, la bande à Valls est totalement intégrée à la fachosphère et à sa propagande", a tweeté ce samedi 7 octobre Jean-Luc Mélenchon, toute la semaine qualifiée "d'islamo-gauchiste" par Manuel Valls. Dernier clash en date entre les deux, celui portant sur la mission en Nouvelle Calédonie, dans laquelle le député des Bouches-du-Rhône refuse de siéger car elle est présidée par "l'ignoble" ex-maire d'Evry. Comme si les deux ne pouvaient même plus se trouver ensemble dans une même pièce sans que cela ne dégénère.

Elle paraît alors irréelle, cette photo datée de 1993. On y voit Michel Rocard, accompagné dans son bureau par sa jeune garde. On y retrouve ceux qui sont devenus depuis les deux pires ennemis de l'hémicycle (ci-dessous).

Valls "contaminé par l'extrême droite"

Comment en est-on arrivé là? Pour une partie de la gauche (et pas seulement pour Jean-Luc Mélenchon), Manuel Valls incarne une forme de trahison, que son choix en faveur d'Emmanuel Macron à la présidentielle contre les règles de la primaire socialiste qu'il avait pourtant signées, est venu conforter.

Sur le plan des idées, les griefs de la gauche de la gauche à son égard sont très nombreux. Autoritarisme, libéralisme économique (défiscalisation des heures supplémentaires, TVA sociale etc.), propos polémiques (Roms n'ayant "pas vocation à s'intégrer", "whites" et "blancos" etc.)... Manuel Valls a souvent heurté la gauche.

Mais pour Jean-Luc Mélenchon, cela va plus loin. "En établissant une corrélation entre difficultés sociales et immigration, M. Valls vient de valider une thèse absurde du Front national", taclait-il...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post



En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages