Entre rumeurs et faits vérifiés, le coronavirus sème la panique en Chine

La rédaction d'Allodocteurs.fr

Toutes sortes d’images clandestines et de rumeurs circulent sur les réseaux sociaux, y compris sur l’origine du virus. Les autorités désignent quant à elles le trafic clandestin d’animaux sauvages dans un marché de Wuhan, une source de contamination d’autant plus plausible que selon plusieurs observateurs, les conditions d’hygiène y étaient déplorables.

Des animaux seraient tués sur place, dans des circonstances très favorables à la transmission d’un virus. Et sur ce marché, il y avait apparemment des chauves-souris, qui font partie de l’alimentation locale. Or selon les séquences génétiques transmises par les Chinois, c’est chez cet animal que circule le virus le plus similaire à la souche incriminée. Tous les marchés d’animaux sauvages viennent d’être interdits dans toute la Chine.

L'appel à l'aide des hôpitaux de Wuhan

Depuis quelques jours, ce sont les images d’hôpitaux qui provoquent le plus d’émotion… Sur de nombreuses vidéos, on voit des couloirs remplis de personnes devant ce que l’on imagine être des guichets d’accueil. Des témoignages parlent de personnes renvoyées chez elles simplement faute de moyens pour les accueillir. Et bien sûr, la dissémination du virus s’accroît dans ces circonstances.

Dans une autre vidéo réalisée dans un couloir d’hôpital, la personne qui filme dit que deux cadavres attendent sous les draps d’être emportés depuis plusieurs heures… A côté de patients soignés côte à côte dans des (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi