Entre racisme et discriminations, ce que révèle la série "Small Axe" sur le Londres des années 60 à 80

franceinfo Culture
·1 min de lecture

Avec la mini-série oscarisée Small Axe, la légende du cinéma Steve McQueen (Shame, 12 Years a Slave) dresse une fresque ambitieuse de la communauté antillaise de Londres entre les années 60 et 80. Le format de cette série initialement diffusée sur la BBC et disponible sur Salto est inédit : cinq films aux histoires distinctes, certaines tirées de faits réels, mais toujours ultra-documentées.

Reconstitution du procès du groupe de militants des “Mangrove Nine”, récit des difficultés et des doutes d’un des rares policiers noirs de l’époque, portrait d'un jeune garçon écarté du système éducatif anglais en raison de préjugés racistes... Chaque film décrit avec lucidité et justesse le racisme et les luttes contre les discriminations de l’époque. La visée est éminemment politique et elle se retrouve dans le titre même de la série. Small Axe est le nom d’une chanson engagée de Bob Marley de 1973 : "Si vous êtes un gros arbre, nous sommes une petite hache”, clament les paroles. Une façon de dire que l’union des minorités fait la force.

Sur fond d’accents caribéens, de coupes afro, de cuisine épicée et bien sûr de reggae, Small Axe, c'est aussi une plongée délicieuse dans la culture et le quotidien de la communauté antillaise de Londres. Le casting séduisant n'enlève rien à la qualité de la série : vous y retrouverez John Boyega, l’interprête de Finn dans Star Wars, ou encore Letitia Wright, la révélation de Black Panther. En retraçant des événements encore très méconnus, Steve (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi