"Il entre dans sa phase huître": l'état d'esprit d'Emmanuel Macron au lendemain de la présidentielle

·2 min de lecture
Emmanuel Macron salue ses partisans, le 24 avril 2022 à Paris - Ludovic MARIN © 2019 AFP
Emmanuel Macron salue ses partisans, le 24 avril 2022 à Paris - Ludovic MARIN © 2019 AFP

876450610001_6305029456001

"Personne ne sait rien". Au lendemain de la victoire d'Emmanuel Macron à l'élection présidentielle, avec 58,4% des suffrages, les interrogations sur son prochain quinquennat se multiplient. Une femme sera-t-elle à la tête de Matignon? Qui composera le futur gouvernement? Quand annoncera-t-il sa composition? Mais les réponses se font rares, le chef de l'État se murant dans le silence, quitte à jouer avec les nerfs de ses ministres.

"Il entre dans sa phase huître", résume, amusé, un dirigeant de la majorité à BFMTV. "Vous connaissez sa capacité à faire durer le plaisir. Il adore être le maitre du temps", rappelle, de son côté, un cadre de La République en marche (LaREM). Pour l'instant, le chef de l'État s'est mis au vert à la résidence d'État de la Lanterne, située en bordure du parc du château de Versailles. Son entourage promet que ce dernier "travaille".

Seulement une poignée d'éléments sont connus concernant le programme d'Emmanuel Macron dans les prochains jours. Un Conseil des ministres est attendu ce mercredi matin. Un hommage national à l'acteur Michel Bouquet doit se tenir, l'après-midi, à l'Hôtel des Invalides. Il souhaiterait, ensuite, effectuer trois déplacements: à Berlin pour célébrer l'amitié franco-allemande, dans un hôpital militaire pour se rendre auprès des soldats blessés et dans les Hautes-Pyrénées pour fleurir la tombe de sa grand-mère. Sans que les dates de ces jours aient été précisées.

Entre le 2 et le 13 mai

Concernant le dévoilement de sa nouvelle équipe, une seule chose est sûre, ce ne sera pas cette semaine. Le président avait affirmé la semaine dernière, lors d'un déplacement à Figeac, dans le Lot, la nécessité d'avoir "une transition" cette semaine, avant l'arrivée d'une nouvelle équipe.

"Il est important que dans ce contexte de guerre et de tension très forte sur le pouvoir d'achat, il puisse y avoir une gestion des affaires courantes très réactive, car il pourrait y avoir des mesures d'urgence qu'il faudra prendre dans les prochains jours. Il faut de la continuité", avait-il précisé lors d'une interview sur notre chaîne.

Tout est donc ensuite possible entre lundi prochain, le 2 mai, et le vendredi 13 mai, dernière date à laquelle la ré-investiture d'Emmanuel Macron peut avoir lieu. Selon nos informations, une démission de Jean Castex pourrait intervenir en début de semaine prochaine et une nomination du nouveau gouvernement dans les jours suivants. Avec, dans l'idée, d'avoir une première photo de la nouvelle équipe lors des cérémonies du 8 mai. Une quinzaine de personnes seraient annoncées dans un premier temps, avant la nomination des ministres délégués et des secrétaires d'État après les élections législatives des 12 et 19 juin.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles