Entre Macron et Le Pen, les coups fusent

Il ne reste que cinq jours aux deux candidats, Emmanuel Macron et Marine Le Pen, pour convaincre les indécis et les abstentionnistes, qui seront une des clés du scrutin de dimanche

Macron and Le Pen exchange May Day blows against a background of protests: https://t.co/Zk5UCPyIYV pic.twitter.com/JuusV0SyrT— Reuters Top News (@Reuters) May 1, 2017

Le candidat d’En marche ! a tenu son dernier gros meeting d’entre-deux-tours à La Villette, lundi soir. Il a notamment accentué ses attaques contre Marine Le Pen, dénonçant son projet. Pour lui, le FN, c’est l’anti-France

Madame Le Pen est l’héritière de son père, l’héritière d’un parti, l’héritière d’un système. #LE20H— Emmanuel Macron (@EmmanuelMacron) May 1, 2017

Emmanuel Macron, En Marche !:

“Ce qui nous est proposé aujourdhui par la candidate du Front National c’est un aller sans retour. A la minute où nous aurons quitté l’Union Européenne, quitté l’euro, dévalué la monnaie, fermé les frontières, abandonné les alliances, ruiné le crédit du pays, nous n’en sortirons pas indemnes”

Dernier grand meeting aussi pour la candidate du Front National, Marine Le Pen avait donné rendez-vous à ses militants, moins nombreux que prévus à Villepinte dans le Nord de Paris…

A #Villepinte Marine Le Pen rappelle le Bourget et désigne Macron comme le candidat du “monde de la finance” https://t.co/0z68wAQCDQ— Cécile Bouanchaud (@CBouanchaud) May 1, 2017

Marine Le Pen, Front National:

“Monsieur Macron, je vous le dis, est le candidat sortant. Depuis le mois de décembre les français pensaient s‘être debarrassé de François Hollande. Ce president si detesté du peuple français, ce president qui a mis la France en echec, ce President qui n’a jamais présidé pour le peuple. Ils l’avaient vu partir par la porte et le voici qui revient par la fenêtre. Monsieur Macron a adopté pour slogan ‘Ensemble la France’. Il eut été plus franc de dire ‘Ensemble la finance”

Plus tôt dans la journée, lors du traditionnel défilé en hommage à Jeanne d’Arc devant à peine 300 personnes, Jean-Marie Le Pen, 88 ans et fondateur du Front National, a appelé à voter pour sa fille Marine le 7 mai face à Emmanuel Macron.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages