Entre l'ONU et le Mali, l'heure semble être à l'apaisement

La visite de Jean-Pierre Lacroix, chef des missions de maintien de la paix de l'ONU au Mali se poursuit. Il a eu un important entretien mardi 26 juillet avec le ministre malien des Affaires étrangères, Abdoulaye Diop. Les deux personnalités ont abordé entre autres sujets le dernier renouvellement du mandat de la mission de l'ONU au Mali. Sur ce sujet comme sur d’autres, l’heure semble être à l’apaisement.

L’ambiance de travail entre les deux délégations est jusque-là sans tension. Le chef des missions de maintien de la paix de l’ONU estime même que sur le dernier renouvellement du mandat de la Minusma, qui a fait grincer les dents à Bamako, il y a désormais des convergences de vue.

« Les choses finalement convergent bien, car d'un côté, on a une dynamique positive et, de l'autre, nous avons ce travail que nous allons faire totalement en commun et nous en avons parlé longuement avec le ministre Abdoulaye Diop », a dit Jean-Pierre Lacroix, le chef des missions de maintien de la paix de l'ONU.

Prenant à son tour la parole lors d’une conférence de presse commune, le ministre malien des Affaires étrangères a voulu rassurer son hôte.

Dialogue permanent avec l'ONU

« Le Mali souhaite continuer à travailler avec les Nations unies, a déclaré Abdoulaye Diop, le ministre malien des Affaires étrangères. Ce que le Mali a souhaité, c'est que le travail puisse se faire dans le respect de la souveraineté du Mali. »

L’ONU de son côté encourage le règlement à l’amiable de cette affaire.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles