Entre impressionnisme et nabi, visite numérique de l'expo "Côté jardin" au musée de Giverny

Une centaine de magnifiques jardins. Quoi de mieux pour s'aérer en période de restrictions sanitaires ? Le musée des impressionnismes de Giverny, en Normandie, lance le 15 mai son exposition "Côté jardin. De Monet à Bonnard". À travers une centaine d'oeuvres, le musée fait dialoguer les peintres impressionnistes et les nabis. Ce mouvement d'avant-garde de la fin du 19e siècle était né en marge de la peinture académique des impressionnistes. Les nabis s'affranchissaient de l'esthétique impressionniste, avec des tableaux contestataires sur la vision qu'on se faisait du jardin à l'époque.Pierre Bonnard était l'un des chefs de file de ce mouvement artistique. Malgré leurs divergences, il était d'ailleurs très proche de Monet, le grand peintre impressionniste. "Iils se fréquentaient très souvent. Monet appréciait énormément la présence de Bonnard et surtout sa peinture. Ce qui était une source de grande fierté pour Bonnard", raconte Mathias Chivot, historien de l'art. Une visite numérique des jardins Alors que les musées sont toujours fermés pour cause de confinement, le musée de Giverny propose une visite numérique de son exposition grâce à un moteur de recherche qui sera bientôt disponible sur son site web. "On est un peu à la pointe sur le numérique ici. On a toujours tenu à ce qu'il y ait des contenus supplémentaires sur les expositions. On pourra ainsi avoir des détails inédits, comme des commentaires en plus de ceux présents à côtés des oeuvres dans le musée", dit Cyrille Sciama, le directeur général du musée des Impressionnismes de Giverny. Le musée espère recevoir du public en vrai pour le mois de juin, si les conditions sanitaires le permettent.