Entre la Drôme et l'Ardèche, un très vieux pont inquiète les riverains

franceinfo avec AFP

L'effondrement d'un pont à Mirepoix-sur-Tarn a réveillé des inquiétudes. Entre la Drôme et l'Ardèche, un pont datant de 1827, l'un des plus anciens de France encore ouverts à la circulation, préoccupe depuis longtemps les riverains. Interdit aux véhicules de plus de 7,5 tonnes, l'ouvrage qui relie les villages d'Andance (Ardèche) et d'Andancette (Drôme) est régulièrement traversé par des camions plus lourds, dénoncent des habitants.

C'est ce non-respect de la réglementation qui est à l'origine de l'effondrement du pont de Mirepoix, interdit aux véhicules de plus de 16 tonnes et qui a cédé sous le poids d'un camion trois fois plus lourd. Deux personnes ont perdu la vie le 18 novembre 2019.

"Chacun se renvoie la balle"

De chaque côté du Rhône, ce drame a fait l'effet d'une bombe. "Ça pourrait nous arriver, on se le dit tous, témoigne Élodie Dachis, habitante d'Andance, ce ne sont pas quelques boulons de plus qui vont changer les choses". L'été dernier, la structure a été rénovée durant quatre mois. Cet investissement de plus d'un million d'euros est loin d'être suffisant aux yeux des habitants.

"J'entends parler d'un nouveau pont depuis mes 10 ans. Aujourd'hui, j'en ai 35 et il n'y a toujours rien", regrette un riverain. Le (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi