Vous avez entre 50 et 74 ans ? Tous les 2 ans, pensez à dépister le cancer colorectal

·2 min de lecture

Pour lutter contre le cancer colorectal, 2e cancer le plus meurtrier, un kit de dépistage gratuit à réaliser chez soi en quelques minutes est adressé tous les deux ans aux assurés français entre 50 et 74 ans. Pris à temps, ce cancer se guérit dans 90% des cas.

Saviez-vous qu'il existe un test rapide et simple, à faire chez soi, qui permet de détecter les prémices du cancer colorectal ? Reçu chez soi et réalisé régulièrement, il augmente drastiquement les chances de guérison. A l'occasion du mois de Mars Bleu, dédié au cancer colorectal, Sciences et Avenir fait le point sur cet autotest.

Le deuxième cancer le plus meurtrier en France

Le cancer colorectal touche plus de 43.000 personnes en France, et en tue plus de 17.000. Cela en fait, en France, le deuxième cancer le plus fréquent chez la femme (derrière le cancer du sein) et le troisième cancer le plus fréquent chez l'homme (derrière la prostate et le poumon), mais aussi le deuxième plus meurtrier (après le cancer du poumon).

Heureusement, ce cancer se guérit très bien dans neuf cas sur dix… S'il a été détecté à temps. Pour mettre le maximum de chances de son côté, il faut donc se faire dépister tous les deux ans, à l'aide d'un test gratuit envoyé au domicile des 50-74 ans ou remis par le médecin traitant. Le cancer colorectal est en effet rarement diagnostiqué avant 45 ans, le diagnostic ayant lieu en moyenne à l'âge de 70 ans, d'après la .

Un autotest à faire chez soi

L'autotest est à faire chez soi : il consiste en un recueil de selles, ainsi qu'un prélèvement avec un embout spécialement prévu à cet effet. L'échantillon doit ensuite être placé dans l'enveloppe dédiée, avec quelques papiers eux aussi fournis dans le kit, et envoyé par la Poste dans les 24 heures. Retrouvez la démarche pas à pas dans la vidéo ci-dessous.

4% des autotests sont positifs, c'est-à-dire que des traces de sang ont été retrouvées dans les selles. Cela peut être dû à d'autres causes que les polypes ou adénomes signalant un début de cancer. Pour en savoir plus, l'autotest devra alors être suivi d'une coloscopie.

Rattraper le retard français

Malheureusement, seuls 5,3 millions de personnes ont réalisé ce test de dépistage en 2018-2019, d'après . Cela représente à peine 30,5% des assurés franç[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi