Enseignant assassiné : Éric Dupond Moretti dénonce aussi "une forme de fatwa" contre Samuel Paty

franceinfo
·1 min de lecture

Le ministre de la Justice Éric Dupond-Moretti a dénoncé mardi 20 octobre au micro de France Inter "une forme de fatwa" à l'encontre de Samuel Paty, professeur assassiné par un terroriste islamiste vendredi à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines). L'enseignant avait été victime d'une vindicte organisée sur les réseaux sociaux après avoir montré des caricatures de Mahomet en classe, ce qui a pu inciter l'assassin à s'en prendre à lui.

>> Professeur assassiné : suivez les évolutions de l'enquête dans notre direct

"Ce que je peux vous dire, c’est qu’il y a là une forme de fatwa, c’est le mot qu’a utilisé Gérald Darmanin, mais on le sait a posteriori. Et toute la difficulté, c’est de savoir comment on aurait pu judiciariser plus tôt, explique le garde des Sceaux. Et j’y travaille. Mais je ne peux pas venir ici avec des mesures et des propositions qui n’ont pas encore été complètement finalisées".

Il y a un juste équilibre à trouver entre ce qu’on devrait faire, parfois, dans la révolte, et ce que l’on peut faire sous l’empire et sous l’égide du droit.

Éric Dupond-Moretti, ministre de la Justice

à (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi