ENQUETE FRANCEINFO. Pourquoi Anne Hidalgo, officiellement candidate à sa réélection à Paris, suscite-t-elle tant de haine ?

Margaux Duguet

"Vous êtes une honte pour la France et pour Paris", "Anne Hidalgo et sa bande de branquignols devraient être déférées devant les tribunaux pour non-assistance à ville en danger", "Anne Hidalgo ne sait plus quoi faire avec le pognon engrangé par Paris, son objectif est de saloper la ville"… Il suffit de quelques minutes sur les réseaux sociaux pour tomber sur des dizaines de messages de ce genre. Dans le viseur de ces internautes : la maire PS de Paris, qui a annoncé sa candidature pour un second mandat samedi 11 janvier, et que certains de ses détracteurs ont rebaptisée "Annie Dingo".

Piétonnisation des voies sur berges, arrêt des Vélib' et Autolib', trottinettes, propreté, sécurité… Les sujets de mécontentement ne manquent pas depuis l'élection de l'ex-première adjointe de Bertrand Delanoë à la mairie de Paris en 2014. Mais les critiques ont pris un tour passionnel et très personnel. Un terme a même été inventé pour désigner ce phénomène : le "Hidalgo bashing". "Les critiques ont été beaucoup plus fortes et acérées contre Anne Hidalgo que contre Bertrand Delanoë. Cela questionne", note Christophe Najdovski, son adjoint aux Transports et membre d'EELV.

La place de la voiture, un totem pour la (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi