ENQUETE FRANCEINFO. Coronavirus : pourquoi la France est-elle incapable de connaître le nombre de soignants infectés ?

Fabien Magnenou

Au moins 28 000 salariés des hôpitaux ont été contaminés depuis le début de l'épidémie. L'évaluation est encore plus délicate en médecine de ville, où les données sont inexistantes.

La maladie n'épargne pas ceux dont la mission est de soigner. Et les professionnels de santé sont en première ligne face au Covid-19. En Italie, les organisations de médecins déploraient par exemple plus de 160 décès chez les professionnels libéraux et hospitaliers. Dans plusieurs pays, "certains rapports font mention de plus de 10% des professionnels de santé infectés", soulignait déjà mi-avril Tedros Adhanom Ghebreyesus, le directeur général de l'OMS. "C'est une tendance inquiétante."

Quand les professionnels de santé sont menacés, nous le sommes tous.

Tedros Adhanom Ghebreyesus

lors d'une conférence de presse

Mais combien de soignants ont contracté la maladie en France depuis le début de l'épidémie ? Aujourd'hui encore, personne n'a de réponse exhaustive. "Nous sommes le pays de la bureaucratie et nous passons notre temps à remplir des papiers", soupire Emmanuelle Seris, déléguée dans le Grand-Est de l'Association des médecins urgentiste de France (Amuf). "Mais le jour où nous avons besoin de déclarer quelque chose à grande échelle, plus rien !" Comme elle, cela fait des semaines que plusieurs acteurs de la santé réclament un recensement des cas dans leurs rangs, afin de prendre la mesure de la crise sanitaire.

Des données nationales encore partielles

Un premier pas a été accompli à la mi-mai, quand Santé publique France a publié quelques données brutes concernant les établissements de santé après la mise en place d'une surveillance le 22 avril. Selon le dernier bulletin hebdomadaire disponible, quatorze salariés ont perdu la vie, donc quatre médecins, trois aides-soignants, un professionnel de santé "autre" et six professionnels non soignants. Plus largement, au moins 28 050 professionnels des établissements de santé ont été infectés ou considérés (...)

Lire la suite sur Franceinfo

Ce contenu peut également vous intéresser :

A lire aussi