48% des Européens ont déjà eu un problème de peau

·2 min de lecture
En moyenne, le panel a même déclaré avoir été touché par deux maladies de peau. (Photo Getty Images/iStockphoto)

Selon cette étude, 47,9% de la population européenne a déclaré au moins une affection dermatologique au cours des 12 derniers mois.

Acné, eczéma, psoriasis, les soucis de peau empoisonnent le quotidien de nombreuses personnes. Et peut-être encore plus qu’on le pense. Une étude de l’Académie européenne de dermatologie et de vénéréologie révèle que 47,9% de la population européenne - âgée de plus de 18 ans - a déclaré au moins une affection dermatologique au cours des 12 derniers mois. Ces résultats ont été présentés lors du 30e congrès annuel. Cette étude, la plus grande de ce type jamais réalisée en Europe, a été menée auprès de 44 689 adultes de 27 pays européens dont le Royaume-Uni, la Norvège et la Suisse.

En moyenne, le panel a même déclaré avoir été touché par deux maladies de peau. Dans le détail, la dermatose la plus fréquemment rapportée est l’infection cutanée fongique. Cette affection a touché près d’une personne sur dix (9,07%). Il s’agit d’une infection causée par la présence d’un champignon sur la peau, les ongles ou le cuir chevelu. Ensuite, les autres dermatoses les plus courantes étaient la dermatite atopique, l’eczéma, l’alopécie (chute des cheveux) puis l’acné. De plus, des symptômes de peau et/ou sensations cutanées désagréables (comme des tiraillements et des démangeaisons) ont poussé à consulter 20% des plus de 18 ans.

VIDÉO - Carnet de Santé - Dr Christian Recchia : "C’est devant nous tous les jours, cela nous paraît banal, et pourtant, cela peut être un cancer"

Projection

"Avant que l'EADV n'entreprenne cette étude, on savait très peu de choses sur la prévalence des maladies de la peau dans la population générale en Europe. De plus, nous manquons de données solides, objectives et homogènes au niveau européen sur l'impact des maladies de la peau sur la qualité de vie y compris la stigmatisation, ou sur la perception et l'accès aux dermatologues", résument les auteurs de cette enquête dans un communiqué.

Grâce à ces chiffres, les scientifiques ont réalisé une projection plus large et estiment que sur 408 millions d'adultes en Europe, 195 millions souffrent d’une affection cutanée. "Comme première organisation européenne en dermato-vénéréologie, l'EADV joue un rôle important dans la détermination de la prévalence et de l'impact des maladies de la peau en Europe. Le fait qu'une personne sur deux en Europe vive avec une maladie de peau fait de la peau l'organe le plus touché du corps humain. Et avec notre organisme nous nous engageons à faire des maladies de la peau une priorité de santé publique", assure Marie-Aleth Richard, professeur, centre hospitalier universitaire de membre du conseil de La Timone, de Marseille et de EADV.

VIDÉO - Soin visage : 5 signes qui indiquent que votre crème de jour ne vous convient pas

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles